1eres Opérations Montessori

De Wikiappli
Aller à : navigation, rechercher
1eres Opérations Montessori

Description

Application de découverte des opérations numériques comme l'addition, la soustraction ainsi que les notions de moitié, de double, de pair et d'impair.

Plusieurs activités sont proposées dont des jeux en rapport avec chacun des points abordés. Il est possible d'utiliser le compte "invité" ou de créer un compte pour chaque utilisateur avec son nom et une image fille ou garçon (ou encore une photo). Cela permet un suivi du travail effectué sur plusieurs séances. Toutes les exercices réussis rapportent des points qui se cumulent et permettent l'achat d'éléments de monstres rigolos à construire dans un laboratoire.

Des additions de 2 lignes de cubes sont proposées. Ces lignes sont composées de cubes colorés en alternance en deux couleurs contrastées (bleu et rouge), on doit ensuite choisir parmi plusieurs lignes de cubes celle qui correspond à la bonne longueur, c'est une réponse en choix multiple sans manipulation des différents cubes. Si on a 9 + 1 = , on a une ligne de 9 cubes rouges et bleus et 1 cube rouge en dessous, il faut choisir la ligne de 10 cubes parmi les résultats et la positionner. Les 2 lignes viennent alors s'aligner juste au dessus pour comparaison. Le jeu Monster + donne des petites additions à résoudre soit en regroupant des pions dans une case ( les pions rouges de départ deviennent bleus), soit en proposant directement le résultat en chiffres (les pions restent rouges).

Les mêmes activités sont proposées pour la soustraction (Monster -)avec des changements de couleurs en fonction de la manipulation ou de la réponse directe.

La découverte des nombres pairs et impairs s'effectue en plaçant des jetons sous des nombres en chiffres, puis celle des doubles et des moitiés en tentant de diviser en 2 des groupes de jetons (les impairs ne se divisant pas ici puisque les résultats doivent être des entiers ). Des exercices sont proposés ensuite: éclater des bulles "paires" ou "impaires", ou toucher des bulles pour les diviser en 2 en répondant à une consigne "fabrique le maximum de 1,2,3,6 ou 9". Mais seules les divisions par 2 sont possibles. Par exemple si la consigne "fabrique des 6" est proposée et que la bulle 18 apparaît, elle ne permettra pas de gagner des points car se divise en 2 x 9. On ne pourra pas fabriquer 3 x 6. Dans le même cadre, fabriquer des "1" n'est possible que sur les nombres pairs que l'on divise en 2 puis chaque bulle obtenue encore en 2 jusqu'aux 1.

Quelques activités viennent compléter l'application : Bubble Game + ou - où il faut poser le bon résultat bulle à sa place (exercice de vérification des acquis) et Smart Fingers où l'on pose le nombre de doigts correspondant à la réponse sur l'écran (calcul mental rapide de moitiés). Des tables d'additions et de soustractions ainsi qu'un quiz y afférant sont ensuite proposés.

Des réglages avec ou non le chronomètre et le choix des notions à travailler sont accessibles.

Application payante.

Points forts

  • Présentation sans publicité
  • Activités nombreuses
  • Paramétrage facile d'accès et complet
  • Jolis monstres rigolos motivants

Points faibles

  • Pour une application se réclamant de la pédagogie Montessori de nombreux points de confusion sont relevés :
  • Dans les additions ou soustractions avec les cubes, ceux-ci peuvent changer de couleur selon les besoins. Exemple: 5+3 est représenté par 5 cubes (3 rouges et 2 bleus en alternance) et 3 cubes (2 rouges et 1 bleu). Quand l'addition s'effectue, 1 rouge devient bleu pour l'obtention d'une ligne de 4 rouges et 4 bleus alternés. Cela crée un certain flou en ce qui concerne la permanence de l'objet.

D'autres changements de couleur avec les jetons interviennent sans raison particulière selon que l'on manipule ou que l'on donne une réponse directe.

  • La sémantique utilisée dans les consignes manque nettement de rigueur, on a une vraie confusion entre chiffre et nombre : "place le bon nombre sous chaque chiffre" (ici les chiffres sont des nombres... écrits en chiffres !) ou "pose la moitié du chiffre de chaque côté"

( comment couper un chiffre en 2 ?).

  • " Additionner, c'est mettre ensemble", c'est ici réduire l'addition à l'addition/réunion, or elle est plus que cela ( elle sert à d'autres choses qu'à réunir comme trouver la nouvelle case d'un pion sur un jeu de l'oie...) . "Faire la moité" est valable pour un chemin parcouru, pas pour diviser en 2 (il y a alors 2 moitiés non ?).
  • Lors de la "fabrication" de nombres en divisant des bulles, il est dommage de fermer ainsi la découverte des autres diviseurs. Ainsi quand on cherche à fabriquer le maximum de "2", 6 est refusé mais mathématiquement il contient bien 3 éléments "2" (3x2). Et n'obtenir des "1" qu'à partir des pairs est un vrai non-sens.
  • Les tables d'additions sont à affiner aussi car une addition finie parasite la suivante, elle ne s'efface pas.

Appréciation

2/5 Pascale (discussion) -->

Utilisation clinique

Cette application pourrait être utile dans la découverte des opérations et de certaines fonctions numériques lors des apprentissages numériques des plus jeunes ou dans la prise en charge des dyscalculies. Mais elle manque de rigueur et trop de confusions sont relevées, elle est donc à manier avec précaution avec nos patients qui ont besoin de repères précis sans ambiguïté.

Fiche technique

Éditeur

Les Trois Elles Interactive

Liens de téléchargement

AppStore (iOs)

https://itunes.apple.com/fr/app/1res-operations-montessori/id627950311?mt=8

Play Store (Android)

Windows Store (Windows)